Maya

  • 02
  • 03
  • 04
  • 05
  • 01

Maya- le début triste d’un grand projet

1998. Dans la cour d'un hôtel près du Château de Bran, dans une cage sale avec des barreaux en métal et  du béton au sol, vivait Maya. Elle attendait chaque jour en espérant que quelqu'un va lui va apporter quelque chose à manger. Après de nombreuses réclamations de touristes étrangers qui visitaient la Roumanie, World Animal Protection (WAP) a contacté Cristina Lapis afin de trouver une solution à la situation dramatique de Maya. Quand je l'ai vue, elle était faible et c’est avec difficultés qu’elle pouvait lever la tête… Elle était oubliée de tout le monde et je me demande encore: attendait-elle de mourir? Je me souviens encore des émotions qui m’ont submergées quand je regardais ses yeux, mais aussi l'accès de colère sans mesure envers les humains qui ont  condamné cet animal à une mort lente et douloureuse.

Depuis ce moment, pendant quatre ans, mon mari et moi, avec l'aide de nos amis, nous avons fait plus de 60 kilomètres chaque jour pour nourrir Maya et passer un peu de temps avec elle. Au fil du temps, nous avons réussi à améliorer son état de santé et à lui remonter le moral, nous lui avons donné de la bonne nourriture, des vitamines et nous avons  accroché un pneu à une chaîne, pour qu’elle puisse jouer. Bientôt, elle a commencé à reconnaître le son de notre voiture et à se lever pour nous accueillir. C’est elle qui nous a enseigné les valeurs d'une âme  et la reconnaissance d'un animal innocent.

Malheureusement, en 2001, Maya a commencé à montrer de nouveaux signes de dépression. Nous lui avons parlé en permanence, en lui promettant qu'un jour elle sera à nouveau libre de courir dans la forêt et lui demandant d'être patiente. Mais il semble que  finalement Maya a perdu la foi dans les promesses des humains.

Elle a commencé à s’automutiler! Elle a mangé  sa patte droite presque jusqu’ à l'os. Quand j’ai vu le sang sur sa patte, j’ai compris qu'elle voulait se débarrasser de toute cette souffrance causée par la captivité. Malgré tous nos efforts pour la sauver (des opérations,  des traitements, du temps passé avec elle, de la nourriture  adaptée etc.) Maya nous a finalement quitté le 11 mars 2002. Elle est morte dans mes bras. Je n’oublierai jamais  ses yeux tristes et sa fourrure douce. Oui, j’ai  tenu un ours dans mes bras!

Je remercie mes amis,  Dr Liviu Harbuz et Dr. Monika Koller, deux vétérinaires merveilleux qui ont été près de  moi dans ces moments difficiles et ont essayé de sauver Maya.

Après son départ, tout ce que je pouvais faire pour Maya, c’était de tenir ma promesse de construire le Sanctuaire que je lui ai promis,  de m’assurer  qu'aucun autre ours ne souffrira ce qu’elle a souffert.

Le Sanctuaire «Libearty» est dédié à Maya, qui brille dans la dans la Grande Ourse, pendant les nuits étoiléespour ceux qui n’ont pas oublié et  aux ours qui se réjouissent d’un meilleur sort aujourd'hui, grâce à la souffrance supportée par Maya.

Rappelez-vous, vous aussi de Maya! Aidez-nous à aider les ours qui sont encore vivants!

Cristina Lapis - présidente de l’Association «Millions d’amis»



Autres ours qui sont morts

  • Ala

    Ala

    Ala a été la sœur de Benny, ils étaient tous deux âgés de 27 années quand ils sont arrivés au sanctuaire.

  • Benny

    Benny

    Benny est arrivé au Sanctuaire avec sa sœur Alla. Tout les deux avaient 27 ans quand ils sont arrivés au Sanctuaire. Toutes ces années, ils ont dû s’habituer avec les conditions misérables du même jardin zoologique où ont vécu aussi Baby et Ben.

  • Charles

    Charles

    Charles a été emprisonné presque 40 ans dans une vieille cage rouillée dans le département Ethnographique du Musée de Vrancea.

  • Eva

    Eva

    Après 32 ans de prison, Eva a marché sur l'herbe et a profité de l'eau de la piscine, deux éléments que la vieille ourse n’a jamais connus au zoo de Braila.

  • Kodiak

    Kodiak

    Kodiak a vécu une vie misérable au jardin zoologique d’Onesti, qui a été fermé par les autorités a cause des très mauvaises conditions offertes aux animaux.

  • Marinica

    Marinica

    Marinică a été trouvé dans la forêt lorsqu’il était petit. Sa mère a été probablement tuée et il a été capturé facilement parce qu’il n’avait personne pour le protéger.

  • Marița

    Marița

    Mariţa a été la plus ancienne ex-résidente du jardin zoologique Roman, où elle a vécu avec autres trois ours (Suzi, Bobiţă et Ursi).

  • Nadia

    Nadia

    Nadia a été la sœur d’Igor. Les deux ont été sauvés d’un jardin zoologique Tecuci (département de Galaţi). A côté de leur cage, vivaient l’ourse Cocolina.

  • Ursula

    Ursula

    Ursula était une ourse unique. La seule ourse d’une autre espèce au Sanctuaire. Elle était une ourse Tibetaine. Elle était la plus vielle parmi les anciens prisonniers du zoo de Buhuşi, où ont vécu Ala, Benny, Ben et Baby.